Actualités

Exposition en cours

L'Appel du vert

Marie Bathellier - Béatrice Bizot - Magali Cazo - Sandrine Cnudde - Stéphane Dauthuille - Fabrice Domenet - Jérôme Festy - Guacolda - Thomas Jorion - Olivia Lavergne - Mathilde Le Cabellec - Juliette Leroux - Bénédicte Plumey - Sadko -

23 mai15 juin 2024
L'Appel du vert

English below


du 23 mai au 15 juin


Marie Bathellier - Béatrice Bizot - Magali Cazo - Sandrine Cnudde- Stéphane Dauthuille - Fabrice Domenet - Jérôme Festy - Guacolda - Thomas Jorion -Olivia Lavergne - Juliette Le Roux - Mathilde Le Cabellec - Bénédicte Plumey - Sadko

Vert jade, vert prairie, vert olive, vert sapin, vert kaki, vert de gris, vert émeraude, vert céladon, vert anis, vert chartreuse…vert printemps, bien sûr !
Quelle meilleure saison que le mois de mai, apogée de sa puissance, pour partager cette addiction au vert. Au-delà de toute considération idéologique et symbolique, cette exposition est tout simplement dédiée à la couleur verte et à tout le spectre d’évocations sensorielles et émotionnelles qui l’accompagne. Une exposition pour célébrer l’irrésistible attirance, le profond et indicible pouvoir que cette couleur exerce sur notre sensibilité, notre esprit, notre imagination, notre être tout entier.
Une exposition chorale et foisonnante, bien sûr, comment pourrait-il en être autrement pour célébrer la couleur de l’exubérance, de la profusion et de la luxuriance.

14 artistes de la Galerie Insula répondent à cet appel, chacun traduisant avec son langage ce que le vert lui a donné. Peinture, photographie, sculpture, dessin y dialoguent, en vert mais aussi en noir et blanc et en association avec une infinité de couleurs ! Car le vert est avant tout un sentiment, une émotion qui s’exprime de multiples façons et se déploie sous des formes variées et singulières.

Une couleur que l’on voit, que l’on touche, que l’on respire. À travers l’évocation de paysages qui nous immergent, en peinture, en pastel, en photo dans la verdeur des prairies, l’épaisseur des forêts, la fraicheur des cascades, dans la mélancolie des ruines où la verdure reprend ses droits sur la pierre. Lorsque la sculpture emprunte son matériau au végétal pour dessiner dans l’espace des figures abstraites, lorsque le bronze devient branche ou feuillage pour mieux dire l’impérissable esprit de nature. Lorsque le trait de graphite fait se confondre visage et ramage, lorsque l’écorce des arbres dépose son empreinte sur le papier japonais, lorsque le foisonnement végétal déborde du cadre pour envahir les murs de la galerie…
Esprit du vert, tu es là !
­
THE CALL OF GREEN

Jade green, meadow green, olive green, fir green, khaki green, verdigris, emerald green, celadon green, aniseed green, chartreuse green… spring green, of course!
What better time to share this green addiction than in May, at the height of its power. Beyond any ideological or symbolic considerations, this exhibition is quite simply dedicated to the colour green and the whole spectrum of sensory and emotional evocations that go with it.
An exhibition to celebrate the irresistible attraction, the profound and unspeakable power that this colour exerts over our sensibilities, our minds, our imaginations, our entire being.
A choral and abundant exhibition, of course - how could it be otherwise, to celebrate the colour of exuberance, profusion and luxuriance.

14 artists from the Galerie Insula are responding to this call, each translating into their own language what green has given them. Painting, photography, sculpture and drawing are all on display, in green but also in black and white and in association with an infinite range of colours! Because green is above all a feeling, an emotion that expresses itself in a multitude of ways and unfolds in a variety of singular forms.

A colour you can see, touch and breathe. Through the evocation of landscapes that immerse us, in paintings, pastels or photographs, in the greenness of meadows, the thickness of forests, the coolness of waterfalls, in the melancholy of ruins where greenery reclaims its rights over stone. When sculpture borrows its material from plants to draw abstract figures in space, when bronze becomes branch or foliage to better express the imperishable spirit of nature. When the graphite line merges face and antlers, when tree bark leaves its mark on Japanese paper, when the abundance of vegetation overflows the frame to invade the gallery walls… Spirit of green, you’re here!

Artistes